Stations de montagne – bilan de saison : + 1 % de remplissage des hébergements pour la saison 2016-2017.


OSM - VISUEL

Alors que les vacances de Printemps ne sont pas encore terminées pour toutes les zones, les premières tendances pour l'hiver et le printemps 2016-2017 de l'Observatoire des Stations de Montagne ANMSM - Atout France font apparaître une stabilité des taux de remplissage des hébergements, et même une légère augmentation autour de + 1 %, malgré une saison contrastée. 

 

Une saison dynamique avec des situations contrastées en fonction des stations

Le taux de remplissage moyen sur l'ensemble de la saison affiche une légère progression de l'ordre de 1,1 point par rapport à l'an passé, résultant notamment de l'excellente dynamique des vacances d'hiver (+2,4 points) et des vacances de printemps (+10,7 points). Le mois de mars présente quant à lui le recul le plus significatif (-4,4 points). La perception globale de la saison est majoritairement favorable, plus de 2 répondants sur 3 la considérant plutôt bonne parmi les professionnels des offices de tourisme.

 

Pour plus d'1 répondant sur 2, la fréquentation dans les stations lors des vacances de printemps est jugée satisfaisante, et cette fréquentation semble meilleure que celle de la saison passée pour 37 % des personnes interrogées. Cette bonne dynamique est portée en partie par l'opération Printemps du Ski initiée par France Montagnes.

 

Pour l'ensemble de la saison, les très grands domaines et domaines intermédiaires affichent une belle progression de leurs volumes de nuitées locatives, alors que les grands et petits domaines enregistrent un léger recul. Les stations à petits domaines ont toutefois profité d'une très bonne dynamique pour les vacances d'hiver, avec une croissance de 14,7 % des nuitées locatives par rapport à l'an passé.

 

La bonne tenue de la fréquentation internationale

La clientèle internationale reste très présente en station cette saison et notamment les Britanniques dans les stations nord-alpines, les Belges dans les Alpes du Sud, ou encore les clientèles espagnoles dans les stations pyrénéennes. Pour les vacances de printemps, la fréquentation des clientèles internationales semble par ailleurs plus dynamique que celle des Français ; près d'un tiers des stations répondantes annonçant une progression de la fréquentation internationale. 

 

Concernant la clientèle britannique, Charles-Ange Ginésy, Président de l'ANMSM indique que « la nouvelle enquête de notre Observatoire des Stations de Montagne montre qu'à ce jour les stations ne ressentent pas d'impact suite au Brexit sur la fréquentation de la clientèle britannique ou la programmation des tours opérateurs. Pour autant nous restons très vigilants sur le terrain et certaines stations anticipent des opérations dédiées à cette clientèle. » 

 

Les réservations via le numérique et les courts séjours plébiscités pour cette saison

L'Observatoire des Stations de Montagne a souhaité comprendre les facteurs, ayant joué positivement ou négativement sur les réservations de cette saison. 95 % des professionnels estiment ainsi que la montée en force des réseaux sociaux a contribué positivement aux tendances de fréquentation enregistrées ; de même que la multiplication des actions de promotion (92 %) et la diversification des animations (97 %).

A l'inverse, 93 % considèrent que la conjoncture économique a pu avoir un impact négatif mais aussi la structure calendaire (77 %) ou le déficit d'enneigement, notamment en début de saison (77%). 

 

« La jeune génération demeure une priorité pour les stations qui adaptent leurs offres, telles que les animations, l'après-ski, ou encore les activités à sensation ; et nous nous félicitons de la stabilité de fréquentation des 18-25 ans. Nous entendons garder cette bonne dynamique grâce au lancement de Génération Montagne que l'ANMSM copilote avec la région Auvergne Rhône-Alpes. » explique Charles Ange Ginésy.

 

Pour cette saison hivernale, les acteurs touristiques constatent que les courts séjours ont été plus nombreux que l'an passé (pour 53 % d'entre eux), tout comme les réservations de dernière minute (54 % perçoivent une hausse et 37 % une stabilité). Les séjours packagés semblent stables par rapport à l'an passé. 

 

La mobilisation des stations pour les vacanciers tout au long de l'année

Si la qualité de l'enneigement a été perçue en deçà de la saison passée, les stations ont su offrir de très bonnes conditions de skiabilité, notamment grâce au travail de préparation de la neige effectué par les domaines skiables des stations et le recours à la neige de culture. Cette saison se caractérise ainsi par une stabilité des locations de matériels de ski et de la fréquentation des écoles de ski, bien que Domaines Skiables de France note un recul du volume de journées skieurs de l'ordre de 3 % par rapport à la saison passée en raison d'un enneigement déficitaire sur certaines périodes. Ce recul est plus marqué dans le Massif Central, la Haute-Savoie et l'Isère-Drôme, alors que les Alpes du Sud et le massif vosgien enregistrent une progression, respectivement de 4 % et 3 %. 

Au-delà des domaines skiables, les vacanciers ont pu bénéficier de la mise en œuvre d'animations et d'activités sur mesure. La stabilité prédomine pour les activités neige hors ski, excepté pour les promenades en raquettes observées en progression, ou la pratique du ski de fond en recul pour cette saison 2016-2017.

 

Les autres activités (bien-être et remise en forme, activités pour les enfants, manifestations et autres animations, ou encore visites culturelles) sont perçues stables, voire en hausse.   

 

Au sein des stations, la consommation dans les commerces ou les restaurants, est également jugée plutôt stable par rapport à l'an passé.

Le 25 avril 2017

Publié le 25-04-2017 Contribuer

Voir les contribution(s)
Accédez à toute l’information