ConsoMontagne : près de 90 % des vacanciers reconduisent ou recommandent un séjour en station


Info

 

  

Premiers résultats de l’enquête de l’ANMSM sur les habitudes de consommation en station 

Alors que la montagne s’impose comme la destination préférée des Français en hiver, l’Association Nationale des Maires des Stations de Montagne (ANMSM) révèle en exclusivité pour la première fois les résultats de l’enquête ConsoMontagne. Cette étude sur cinq ans, permet de comprendre les habitudes de consommation et les profils des vacanciers en station. Des premiers chiffres qui confirment la fidélité des Français pour la destination montagne et la diversification des activités pratiquées en station.

 

« Avec l’étude ConsoMontagne, l’ANMSM a souhaité comprendre les modes de consommation des vacanciers au long cours. Cette première édition permet d’observer les tendances et évolutions des cinq années écoulées et nous proposerons tous les ans cette photographie des profils et habitudes de la clientèle de montagne en hiver. » précise le Président Charles-Ange Ginésy.

 

Les stations de montagne plébiscitées par les familles

Si la clientèle de la montagne se compose autant de femmes que d’hommes, la moyenne d’âge fluctue peu et s’établit autour de 40-41 ans. Les 35-60 ans constituent la tranche d’âge la plus présente dans les stations (jusqu’à 56 % de la clientèle observée en 2013 et 2014). Les plus jeunes ne sont pas en reste et représentaient ainsi 36% en 2016.

Au-delà de l’âge, l’étude confirme que la montagne reste le lieu privilégié des familles. Près de 6 séjours sur 10 sont réalisés en présence d’enfants (59% en 2013 et 2014). Les couples sans enfant forment également une part importante de la clientèle (près de 30 %).

Depuis 5 ans, l’origine régionale des vacanciers varie peu. Les franciliens et les habitants des régions du sud-est demeurent les plus nombreux à investir les stations. 30 % des vacanciers sont issus de la région Sud-Est et 22 % de l’Ile-de-France.

 

Un séjour d’une durée moyenne de 6 nuits

L’étude montre que le calendrier des séjours en station a évolué ces dernières années. Si entre 2013 et 2015 les vacances de printemps paraissaient délaissées par les vacanciers (1 à 3% en fonction des années), le changement du calendrier scolaire a permis un regain de réservation (7 % en 2016 sur cette période).

La durée moyenne des séjours s’établit autour de 6 nuits.

L’enquête s’intéresse également aux moyens de transports utilisés pour se rendre aux pieds des pistes. La voiture s’impose très largement avec environ 85 % des vacanciers qui, chaque année, optent pour ce mode de déplacement, le train arrivant loin derrière (10 %).

 

Période du séjour

cid:image002.jpg@01D28DC8.CC67DC60

 

 

Le ski, activité principale…

L’étude se penche également sur les réservations de forfait. Si en 2012, 73 % des personnes interrogées indiquaient prendre leur forfait une fois sur place, ils n’étaient plus que 61 % à le faire en 2016. Parmi les vacanciers sondés, la plupart achètent des forfaits en journée ou demi-journée (entre 28 % et 35 % selon les années) ou pour une période de 6 à 8 jours (entre 26 % et 30 %). Les jours de ski correspondent peu ou prou à la durée du forfait choisi : 6 jours skiés pour les forfaits de 6 à 7 jours par exemple. A noter que les forfaits demi-journée et journée semblent très utilisés par ceux qui skient 3 jours. 

Sur l’ensemble de ces 5 dernières années, l’activité principale citée reste le ski (72 % des personnes sondées). Interrogés sur leur niveau de ski, les vacanciers expliquent avoir un niveau intermédiaire (pour 36 % en 2016) voire confirmé (33 % en 2016). Entre 23 % et 28 %, selon les années, indiquent fréquenter les écoles de ski pour des leçons à leurs enfants.

 

… mais une augmentation des vacanciers non skieurs

Si 32 % des déclarants indiquent ne pas s’adonner à une « activité secondaire », 25 % indiquent pratiquer des raquettes et 21 % la marche.

La piscine et surtout les espaces bien-être profitent d’un enthousiasme croissant de la clientèle. En 2016, 33 % expliquent s’y rendre soit 10 points de plus qu’en 2014.

Au-delà des activités sportives, l’enquête mesure les loisirs annexes des vacanciers en stations. Sur 5 ans les chiffres restent stables avec une légère progression pour 2016. Ainsi 87 % des sondés affirment se rendre dans les commerces d’alimentation, 81 % déclarent profiter des restaurants ou bars sur les pistes et 75 % les restaurants et bars du village.

La part des non skieurs a constamment évolué ses dernières années passant de 13 % en 2012 à 16 % en 2016.

Evolution de certaines activités hors ski

 

cid:image003.png@01D28DC8.CC67DC60

 

 

« Cette étude démontre une réalité de terrain que les Maires ont anticipé avec les nouvelles envies des vacanciers qui viennent en station pour se ressourcer en pleine nature ou encore pour pratiquer des activités d’eau » explique Charles-Ange Ginésy.

 

Des séjours organisés majoritairement 1 à 3 mois en avance

Les tours opérateurs et grands hébergeurs conservent une part importante des réservations (jusqu’à 21 % en 2015), juste devant les hébergeurs locaux (19 % en 2015) et les locations entre particuliers (23 % en 2014).

En moyenne en 2016, les clients réservaient 52 jours avant leur arrivée contre 55 jours en 2014.

Entre 35 % et 40 % selon les années préparent leur séjour 1 à 3 mois avec leur date d’arrivée ; 25 % à 29 % s’en occupent plus de 3 mois avant. L’utilisation d’Internet dans l’organisation du séjour s’impose dans la recherche de l’hébergement (38 % des déclarants), pour la réservation (32 %) mais aussi parfois pour le paiement du logement choisi (19 %).

L’enquête de l’ANMSM montre que l’âge des propriétaires de biens en stations a augmenté ces 6 dernières années, passant de 40 ans à près de 47 ans.

 

Des vacanciers satisfaits des prestations et des prix

Au global, interrogés sur leurs critères de choix de leur destination, les vacanciers en station avancent le prix (30 % en 2013), la solution d’hébergement trouvée (29 % en 2012), le domaine skiable (28 % en 2012), la distance et leurs habitudes comme facteurs déterminants. 

Critères de choix

 

cid:image004.jpg@01D28DC8.CC67DC60

 

Le « style » de la station entre aussi dans le processus de choix de destination. Les « petits villages » et les « stations intermédiaires » s’affichent en haut du podium séduisant respectivement 27 % et 30 % des vacanciers en 2016. 

En 5 ans, si le budget des vacanciers a peu évolué et représente 429 euros/par personne/par séjour en 2016, le ratio entre les revenus mensuels et le budget du séjour a baissé de 4 points (47 % en 2012 contre 43 % en 2016). 

Les prix dans leur ensemble, et en particulier ceux des hébergements ou de la location des skis sont jugés raisonnables par les personnes interrogées. La satisfaction des vacanciers repose sur une expérience globale mais aussi sur la beauté des paysages de montagne, l’atmosphère des stations mais aussi les activités hors ski.

 

Près de 90 % des vacanciers estiment qu’ils reviendront en station et qu’ils recommanderont un séjour en montagne (entre 89 % et 86 % selon les années). 

 

Etude complète sur demande 

 

Méthodologie

L’enquête menée depuis 5 ans (panel G2A-LHM) pour l’ANMSM est basée sur l’étude d’échantillons représentants les Français de 18 ans ou plus ayant effectué au moins un séjour (avec minimum une nuitée) aux sports d’hiver, en utilisant la méthode des quotas (sexe, âge, région et revenu). Environ 1000 répondants ont renseigné, en ligne, le questionnaire.

·       2012 : 1015 répondants

·       2013 : 967 répondants

·       2014 : 1043 répondants

·       2015 : 1018 répondants

·       2016 : 1027 répondants

 

cid:image005.png@01D28DC8.CC67DC60

 

 

L’Association Nationale des Maires des Stations de Montagne (ANMSM), fédère plus d’une centaine de stations de montagne réparties sur les cinq massifs français (Alpes du Nord et du Sud, Jura, Massif Central, Pyrénées et Vosges). L’ANMSM défend auprès des Pouvoirs Publics les spécificités des stations de montagne liées à leur activité touristique. www.anmsm.fr

Contact presse :

Amélie Lebreton (agence CorioLink)  06.70.60.25.30 / amelie.lebreton@coriolink.com

 

Du 23 février 2017 au 23 mars 2017

Publié le 23-02-2017 Contribuer

Voir les contribution(s)
Accédez à toute l’information